Comment estimer sa consommation en bois de chauffage ?

Se chauffer au bois est autant bénéfique du point de vue écologique que du point de vue économique. En effet, il reste, de loin, l’énergie domestique la moins onéreuse et la plus rentable du marché.

Cependant, pour jouir pleinement de ses avantages, il s’agit d’adopter une consommation juste pour nos besoins. Il est donc important d’estimer votre consommation de bois de chauffage pour la saison de chauffe. En conséquence, vous pourrez choisir un produit à fort pouvoir calorifique qui vous conviendra.

Quels outils pour m’aider ?

Pour déterminer votre besoin énergétique, aujourd’hui, c’est très facile. Il vous suffira de chercher sur internet un outil de calcul. Il en existe plusieurs, à vous de voir ce qui vous correspondra le mieux ou celui envers lequel vous aurez le plus confiance.

En fonction de plusieurs critères, ils vous renseigneront sur le nombre de stères à envisager et la place qu’elles vont prendre. Ainsi, vous aurez une idée sur la place nécessaire pour les stocker.

Certains vont également vous donner des conseils. Vous pourrez ainsi être guidés sur le bois utilisé ou son taux d’humidité. Pourquoi utiliser celui-ci au lieu de celui-là ? etc.

Que dois-je renseigner ?

Généralement, sur ces outils de calcul pour estimer votre besoin en bois de chauffage, ce sont les mêmes questions.

Les conditions de votre habitation

Vous allez tout d’abord devoir renseigner des informations concernant votre maison. En effet, ce sont des facteurs qui peuvent être très importants pour votre consommation.

  • Où se situe-t-elle ?
  • A quelle hauteur ?
  • En quelle année a-t-elle été construite ?
  • Est-elle bien isolée ?
  • Quelle est la surface à chauffer ?
  • A quelle température chauffez-vous ?

Votre appareil de chauffage

Ensuite, naturellement, vous aurez quelques questions concernant votre appareil de chauffage. Il joue un rôle très important dans votre consommation. Il faut donc savoir quel en est son rendement. N’oublions pas qu’un bon entretien de l’appareil y joue pour beaucoup.

La qualité du bois utilisé

Pour terminer, il faut s’intéresser de très près au bois utilisé. Ainsi, en fonction de sa taille ou de son essence, il ne se consumera pas de la même manière. Le point le plus important le concernant reste son taux d’humidité. C’est un élément fondamental pour déterminer le pouvoir calorifique de votre produit.

La combustion de bois humide est fortement déconseillée. Elle va, en effet, encrasser votre poêle et son rendement sera moins performant. Le bois humide le sera également car il va d’abord utiliser son pouvoir calorifique pour évaporer l’eau avant de dégager de la chaleur.

Comment optimiser ma consommation au maximum ?

Encore une fois, le vrai plus pour un bon rendement est un bois sec. Nous vous conseillons donc de stocker votre bois longtemps à l’avance dans un endroit sec, abrité et aéré.

De plus, pour utiliser au maximum ces bûches, il faut les utiliser correctement. Bien s’occuper de son feu est la clé pour un rendement juste. Pour ça, il faut commencer par allumer correctement son feu. L’allumage, s’il est mal effectué, sera la partie la plus énergivore. La bûche va s’évaporer sans pour autant produire de chaleur. De plus, c’est à ce moment que les risques de pollution de l’air sont les plus importants.

Laisser un commentaire

Fermer le menu