Quelle température de chauffe dois-je adopter ?

Quand on sait que baisser la température d’une pièce d’un degré seulement nous permet de réduire notre consommation de chauffage de 7 à 8%, on veut connaître les températures conseillées et adaptées et les moyens de les maintenir sans gaspiller. Quels sont-ils ?

Pour votre santé, il ne faut pas surchauffer !

Lorsque l’on chauffe trop chez soi, on s’expose à divers problèmes de santé. Ainsi, maux de gorge, migraine, nez bouché, dessèchement de la peau ou encore muqueuses s’invitent chez vous.

De plus, la température influe sur la circulation sanguine dans votre corps. Si elle est trop élevée, elle dilate les vaisseaux sanguins et vous serez plus facilement fatigué.e. A l’inverse, la fraicheur ne peut être que bénéfique. Le froid permet le ralentissement de la circulation sanguine, aide à l’endormissement et vous fera, étonnement, passer une longue, reposante et agréable nuit.

Bien évidemment, la notion de confort thermique est plus que subjective. Elle varie en fonction de l’occupant. Ainsi, lorsque certains ne pourront pas supporter la chaleur dans leur chambre et passeront la pire nuit de leur vie, d’autres, à côté, dormiront comme des loirs bien au chaud. Aussi, il faut tenir compte de la sensibilité et la fragilité des personnes. En fonction de l’âge ou de l’état de santé, les ressentis thermiques vont différer.

Deux salles, deux températures !

Pour tenter de concilier confort thermique et réduction des dépenses énergétiques, il est fortement recommandé d’ajuster les températures de chauffes dans chacune des pièces de votre habitat. En effet, en fonction du temps passé ou de l’activité effectuée dans une pièce, les besoins de chauffage ne vont pas être les mêmes partout.

19° C dans les pièces à vivre

Le code de la construction préconise de maintenir une température qui environne les 19° C dans le salon, la salle à manger, la cuisine ou encore le bureau. Vous y passez le plus clair de votre temps et il est important de se sentir à l’aise pour regarder la télévision ou lire un livre bien confortablement.

20° C dans la salle de bain

Etant traditionnellement la pièce la plus chauffée, dans la salle de bain il est conseillé d’ajouter quelques degrés. En effet, l’objectif est de ne pas faire de bons de chaleurs entre l’eau et l’extérieur du bain ou de la douche. Ainsi, une plage de température allant de 20 à 22°C offrira le confort nécessaire.

Aussi, l’idéal est d’avoir un chauffage d’appoint dans la pièce pour ne chauffer à cette température que quand on y est.

Enfin, le sèche serviettes peut vous permettre de gagner quelques degrés sans trop de dépenses.

16°C dans la chambre

Je vous vois déjà frissonner avec ces 16°C. Pourtant, pendant la nuit, pour votre santé, comme expliqué plus haut, il semblerait que ce soit une température adaptée. Vous nous remercierez quand vous vous réveillerez reposé.e et sans migraine. Pensez à vous couvrir tout de même !

Néanmoins, pour les personnes plus fragiles, comme les bébés par exemple, il faudra rajouter 3°C pour atteindre les 19°C. Eux, en ont besoin pour bien dormir.

17 °C dans les espaces de passage

Même si couloirs, entrée ou toilettes font partie de notre quotidien et qu’on y passe plusieurs fois par jour, on n’y reste pas. On ne fait que passer alors hors de question de trop chauffer !

Ainsi, les 17°C conseillés paraissent plus que suffisants. De plus, généralement, la température ressentie est plus élevée car les autres pièces partagent de leur chaleur.

10°C dans les pièces moins utilisées

Les pièces très peu exploitées voir inoccupées ne nécessitent en aucun cas d’être bien chauffer. Les « ignorer » vous fera faire des économies !

Ainsi, une température minimale « anti gel » sera plus qu’adaptée. Une fourchette de température allant de 8°C à 15°C, au sens large, fera l’affaire.

Ainsi, en cas d’absence d’une durée de plus de 24h, il est fortement conseillé de baisser la température de toutes les pièces à 16°C. Aussi, réduisez-la à 8°C lorsque vous passez 3 jours loin de la maison.

Comment maintenir la température sans gaspiller ?

Pour assurer une régulation parfaite, vous pouvez penser aux robinets thermostatiques sur vos radiateurs, à un thermostat d’ambiance ou à une sonde extérieure pour votre chaudière. Ils vous permettront de programmer la température souhaitée.

Aussi, avec un appareil de chauffage au bois, il existe des systèmes connectés très efficaces. Ils mesurent, enregistrent et évaluent les performances de votre installation. Grâce à lui, vous pourrez obtenir des informations précises sur votre appareil pour en maîtriser tous les aspects. Ainsi, que vous possédiez un poêle à bûches ou à granulés, vous pourrez facilement en contrôler la consommation et l’adapter au plus près de vos besoins.

Faites-leur confiance, vous n’aurez plus besoin d’inspecter le thermomètre en permanence. Ces équipements vous aideront à faire des économies sur votre facture de chauffage.

Si ils sont bien réglés mais ne vous permettent pas de jouir d’un confort thermique, il pourrait s’agir d’un problème technique. La maison est-elle bien isolée ? La température des parois n’est-elle pas trop basse ? Est-ce l’air circule correctement dans votre logement ? Le taux d’humidité est-il trop important ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu