Comment améliorer le rendement de son appareil de chauffe ?

Mon appareil de chauffe ne fonctionne pas de manière optimale. Je trouve qu’il consomme trop. Comment améliorer son rendement ? Voici quelques astuces qui vous permettront d’améliorer ses performances.

Le choix du combustible

Tous les professionnels s’accordent à dire que l’élément à ne pas négliger pour obtenir un rendement optimal est le choix du combustible.

Utiliser un bois sec

Le rendement d’un poêle à bois dépend principalement du taux d’humidité de son combustible. Il faut privilégier un bois sec qui ne dépasse pas les 20% d’humidité.

Si vous utilisez des bûches, il est possible de vérifier vous-même la présence d’humidité. Pour cela, vous devez vous munir d’un humidimètre ou, pour les mieux équipés, d’une étuve.

Il existe également une technique qui ne nécessite pas de matériel particulier. Vous prenez deux bûches, vous les taper l’une contre l’autre. Le bois sec résonnera alors que celui humide émettra un bruit sourd.

Pour les granulés, le taux d’humidité ne doit pas dépasser 8%.

Astuce bonus : Coupez votre bois à l’avance !

Mieux vaut acheter votre bois six mois à un an à l’avance et le stocker dans un endroit sec et ventilé. Il aura ainsi le temps de sécher tranquillement.

Pendant qu’elles sont stockées, les bûches ne doivent pas être posées à même le sol afin d’éviter qu’elles ne pourrissent. Veillez également à ne pas trop les serrer les unes contre les autres pour laisser l’air circuler.

Si le bois est déjà sec, il peut aisément être conservé à l’intérieur de la maison.

Faire un bon feu !

Bien s’occuper de son feu est la clé pour un rendement juste. Pour ça, il faut commencer par allumer correctement son feu. Ensuite, le but sera de permettre une combustion efficace mais lente.

Bien allumer

Afin d’allumer correctement votre feu, plusieurs solutions s’offrent à vous. Soit vous êtes équipé et l’épreuve de l’allumage ne vous fait plus peur. Vous avez donc recours à du bois d’allumage ou à des allume-feux.

Soit vous optez pour la solution « gratuite ». Vous pouvez, par exemple opter pour du papier ou de la paille qui enflamment facilement du carton. Il y a également des cagettes ou des brindilles, qui enflamment facilement du bois de palette ou des bûchettes. Ceux-ci produiront assez de chaleur pour allumer de grosses bûches.

Faire durer son feu

Le tout, une fois le feu allumé, c’est de faire durer la flamme ! Vous bénéficiez, heureusement, d’un matériel qui vous aide. Grâce au tirage de votre appareil, vous pouvez gérer l’apport d’air de la chambre de combustion.

Ainsi, il faudra jouer avec le mécanisme pour trouver la position idéale. Vous gérerez donc l’apport d’air et la température pour entretenir la flamme.

N’oubliez pas que le but n’est pas de surcharger l’appareil. Vous risqueriez d’étouffer votre travail. Ajouter une nouvelle bûche quand l’ancienne est bientôt consumée.

Entretien régulier de l’appareil

Le bon fonctionnement de votre appareil de chauffe dépend de l’entretien que vous pouvez lui apporter. Si celui-ci se porte bien, le rendement ne sera que mieux !

En plus d’un ramonage obligatoire, il est important de prendre soin de votre poêle régulièrement. Laver la vitre, vider les cendres, nettoyer l’extérieur de l’appareil, sont également des gestes importants.

Vous pourrez ainsi profiter d’une vue imprenable sur votre feu et d’une bonne et belle combustion.

Laisser un commentaire

Fermer le menu