Qu’est-ce qui peut encrasser mon appareil de chauffage ?

Qu’il s’agisse d’un poêle ou d’une chaudière, les appareils de chauffage au bois ou aux pellets doivent être régulièrement entretenus pour continuer à fonctionner de manière optimale.

Qu’est-ce qui peut encrasser mon appareil ? Les principaux ennemis d’un appareil sain sont, généralement, la suie, le bistre ou le goudron. La vraie question est donc : quels sont les facteurs principaux de ces désagréments ?

1- La taille de l’appareil de chauffage inadéquate

Pour éviter au maximum la création de particules et de résidus gênant pour votre chauffage, il est important de s’assurer que ce dernier s’adapte à vos besoins ou votre consommation.

Si il est trop puissant pour l’espace à chauffer, vous serez contraint de le faire tourner en sous-régime pour ne pas avoir trop chaud. C’est malheureusement lorsque, justement, le feu n’est pas vif que des dépôts se collent sur les parois, la vitre et le conduit de l’appareil.

Nous vous conseillons donc de privilégier un format plus petit et de le faire fonctionner à plein régime. En effet, le feu y sera, au contraire, très vif et pourra nettoyer les éléments du chauffage et en empêcher de futurs dépôts. De plus, votre rendement sera meilleur.

A noter que pour une surface de 10m2, 1Kw sera nécessaire.

2- Un bois humide

Encore et toujours, le critère principal à respecter pour respecter au mieux son installation, c’est l’utilisation d’un bois bien sec. En effet, si les bûches utilisées dépassent un taux d’humidité de 20%, elles saliront bien plus votre installation. L’eau contenue dans celles-ci va s’évaporer et faciliter l’incrustation des résidus dans les parois.

Il existe plusieurs techniques pour vérifier que votre bois est sec. Si vous êtes correctement équipé, vous pouvez mesurer son taux d’humidité facilement avec un appareil électronique.

3- Un tirage inadapté

Votre feu produit beaucoup de fumée épaisse et votre bois a du mal à se consumer ? Il est très probable que le problème vienne du tirage. En effet, la circulation de l’air ne doit pas être appropriée. Dans ce cas, il est possible que cela soit dû à un encrassement de l’appareil ou un besoin d’entretien. Il vous faudra appeler un professionnel pour le ramonage de celui-ci.

Pour éviter au maximum ce genre de désagréments, il est également fortement recommandé de ne pas attendre le nettoyage annuel. Il vous faut prendre soin de votre équipement et le nettoyer régulièrement.

4- Le bois utilisé n’est pas idéal

Si vous souhaitez réduire efficacement vos problèmes d’encrassement, il vous faudra peut-être changer vos habitudes de consommation. En effet, si aujourd’hui vous optez pour des bûches de bois traditionnelles, il est peut-être judicieux d’essayer le bois compressé.

Secs et de petite taille, il n’encrasse que très faiblement les conduits. Des professionnels ont prouvé qu’utiliser ce type de bois réduira considérablement le taux d’encrassement des tubages des utilisateurs de ce type de bois. Pour illustrer, un ramoneur n’aura qu’à enlever la quantité d’un verre de suies, quand, habituellement, il faut compter un seau.

Laisser un commentaire

Fermer le menu